Basilique Saint-Paul


Orgue de tribune

L’histoire exacte de l’orgue de tribune de l’église Saint-Paul (ou des orgues qui se sont succédés ?) reste à écrire. Il est couramment admis que l’orgue actuel a été construit par Nicolas Chambry en 1838-41. Le double buffet (comme la tribune) ne remonte pas au-delà de cette époque (contrairement aux affirmations écrites ici et là, d’un buffet 18e siècle…).

 

Sans doute l’instrument comportait-il deux ou trois claviers (mais en ce cas, le Récit ne devait pas avoir de basses), et un pédalier d’assez peu d’étendue. Une restauration, sans doute importante, est menée par la maison Puget, autour de 1870, le Récit ne débute alors qu’au 2e Ut (5 jeux). Une restauration est réalisée par Michel Roger, en 1905 ou 1912 selon les auteurs, les sommiers de Grand-Orgue et de Pédalesont remplacés par des sommiers à cases, à commande pneumatique. Une nouvelle intervention, vers 1930, par Maurice Puget, consiste à agrandir l’orgue par des systèmes « Unit » à commande pneumatique.

 

La composition relevée avant la dernière intervention de Puget, par Gustave Helbig de Balzac, était la suivante :

 

Positif : Montre 8′, Flûte 8′, Bourdon 8′, Flûte douce 4′, Flageolet 2′, Larigot 1 1/3, Piccolo 1′, Trompette 8′, Cromorne 8′, Clairon 4′.
Grand-Orgue : Montre 16′, Bourdon 16′, Principal 8′, Bourdon 8′, Gambe 8′, Salicional 8′, Flûte 8′, Stentor Diapason 8′, Prestant 4′, Nazard 2 2/3, Doublette 2′, Plein-Jeu, Cornet V, Bombarde 16′, Trompette 8′, Clairon 4′.
Récit (étendue non précisée) : Cor-de-nuit 8′, Flûte traversière 8′, Clarabella 4′, Basson-Hautbois 8′, Voix humaine 8′.
Pédale (30 notes) : Contrebasse 16′, Soubasse 16′, Basse 8′, Violon 8′, Bombarde 16′, Trompette 8′.

 

La composition actuelle est la suivante :

 

Positif : Montre 8′, Flûte 8′, Bourdon 8′, Flûte douce 4′, Flageolet 2′, Larigot 1 1/3, Piccolo 1′, Trompette 8′, Cromorne 8′ (A2), Clairon 4′.
Grand-Orgue : Montre 16′, Bourdon 16′, Principal 8′, Bourdon 8′, Gambe 8′, Salicional 8′, Fl[te 8′, Stentor Diapason 8′, Prestant 4′, Nazard 2 2/3,Doublette 2′, Plein-Jeu, Cornet V, Bombarde 16′, Trompette 8′, Clairon 4′.
Récit (54 notes) : Flûte douce 16′, Cor-de-nuit 8′, Flûte harmonique 8′, Gambe 8′, Voix céleste 8′, Flûte octaviante 4′, Quinte 2’2/3, Octavin 2′, Tierce 1 3/5, Trompette 8′, Basson-Hautbois 8′, Voix humaine 8′.
Pédale (30 notes) : Contrebasse 16′, Soubasse 16′, Basse 8′, Violon 8′, Bombarde 16′, Trompette 8′.
Tirasses G.O., Positif, Récit, Octaves graves G.O., Appel G.O., Accouplements PO / G.O., Récit / G.O., Anches Pédales, G.O., Po., Récit, Tutti, Trémolo, expression Récit (bascule à droite de la fenêtre). Système de combinaison G.O. (déposé ?).
Les jeux en italiques sont en système Unit, ceux soulignés sont empruntés.

 

Depuis 1985, l’entretien est assuré par Bertyl Soutoul, facteur d’orgues à Nîmes, qui a remplacé le ventilateur (nouveau ventilateur Ventus, 1400 tr/min, mais il pleut dessus ! on se demande ce qui a pu motiver le remplacement du ventilateur dans un orgue dans un tel état ?). Cependant, l’orgue est à la limite de l’aphonie. Les sommiers pneumatiques sont incapables de fournir le moindre vent aux tuyaux, et, en conséquence, le Grand-Orgue et la Pédale sont muets, comme également la première octave du Récit, et tous les jeux en Unit sur ce clavier.

 

La tuyauterie est recouverte de poussières et de gravats, mais, à condition de ne pas tenter d’accorder les tuyaux à bouches, peut fonctionner.

 

Un entretien intelligent pourrait permettre de prolonger le fonctionnement de cet orgue, et son usage pour la liturgie, en limitant les fonctions à celles-ci :

 

Positif (54 notes) : Montre 8′, Flûte 8′, Bourdon 8′, Flûte douce 4′, Flageolet 2′, Larigot 1 1/3, Piccolo 1′, Trompette 8′, Cromorne 8′ (A2), Clairon 4′.
Récit (42 notes, à partir de C2) : Cor-de-nuit 8′, Gambe 8′, Trompette 8′, Basson-Hautbois 8′, Voix humaine 8′.
Pédale (30 notes) : tirasse Positif.

 

Pour cela, il faut retendre les écrous de vergettes du sommier chromatique de Récit (42 notes), affiner le réglage de la mécanique du Positif, et de la tirasse Positif. Quelques vérifications d’étanchéité sont nécessaires. Un facteur consciencieux pourra passer l’excédent de temps dont il dispose pour nettoyer progressivement la tuyauterie du Positif. L’accord portera sur les 6 jeux d’anches du Positif et du Récit. Il faut donc compter, deux interventions par an, d’une durée de 3 heures chacune.

 

 

Orgue de choeur


Instrument construit vers 1880 par Baptiste Puget, avec 6 jeux :

 

Un clavier, 56 notes : Bourdon 16′, Montre 8′, Flûte 8′, Gambe 8′, Prestant 4′ (B/D), Trompette 8′ (B/D).
Pédale, 20 notes : tirasse permanente.
Octaves graves, appel et retrait du jeu d’anches, Trémolo, expression.

 

L’instrument vient de faire l’objet d’un relevage, par le facteur FranHois Delangue. Il entre donc en période de « garantie de parfait achèvement ». Cette garantie ne couvre pas les dommages qui pourraient survenir d’éléments extérieurs (comme, par exemple, les dégâts de eaux, fréquents dans cet édifice). Il n’est pas utile, donc, de prévoir de contrat de maintenance pour cet orgue, pour l’année 2006.